Cure anti-tabac bio - novembre 2017

Logo radio RDL


Emission "En ligne Directe"
Thierry FEERY a reçu
Jacques DAVID
sur le thème
"La florathérapie
"


Nouveautés

Toutes les nouveautés

Lettre d'informations

Politique de gestion des courrielsVotre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer notre lettre d'information ainsi que des informations concernant les activités de notre site. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

Cherry Plum contre la peur de devenir fou

Cherry Plum (Prunus) - Peur de perdre le contrôle... ou perte de contrôle effective

Entre fascination et répulsion, élixir ambivalent pour personne torturée

Origine de la fleur

L’appellation “Cherry Plum” qui pourrait faire penser au cerisier du Japon qui fleurit en nos régions en avril-mai, correspond en réalité au PRUNUS cerasifera, qui ressemble au prunellier (Prunus spinosa). La traduction française en fait le Prunier blanc ou Prunier myrobolan. Il est originaire des


Balkans, ramené pour ses fruits et à usage de greffe. Plutôt rare, on le retrouve dans les vieux jardins du sud de l’Angleterre. Le Prunus cerasifera fait partie des arbres ornementaux qui fleurissent au printemps. C’est un arbuste qui peut atteindre 6 à 8 mètres de hauteur, avec une écorce d’un brun terne. Généralement exempt d’épines, il possède de petites feuilles ovales de 2 à 3 centimètres, finement crénelées, d’un vert luisant qui apparaissent après la floraison. Les fleurs sont pédonculées, d’un blanc pur, et ont cinq pétales (20 mm) ; elles sont dotées de nombreuses étamines proéminentes. Préparation Les fleurs s’épanouissent vers la fin de l’hiver. Il y a toujours, à cette période de l’année, des journées aux cieux purs et au rayonnement solaire intense. Le Prunus est préparé lors de ces journées claires. Avec ses fleurs d’un blanc étincelant et ses bourgeons qui commencent à poindre, il nous transmet un message du soleil quant au retour de la vie. A l’image de la paix et du calme printanier, il apaise la violence et les rigueurs de l’hiver et nous invite à la paix intérieure. Prunus cerasifera est préparé de la fin février au début avril par la méthode de l’ébullition. Des rameaux fleuris d’une quinzaine de centimètres sont déposés dans une marmite avec de l’eau de source et portés à ébullition pendant une demi-heure. Après refroidissement, le liquide est filtré et on y ajoute une quantité équivalente d’eau-de-vie pour obtenir la “teinture-mère”. Il est particulièrement important de choisir un jour ensoleillé.

Découverte de Cherry Plum

Edward Bach se lance à la découverte d’une nouvelle série d’élixirs au début de 1935. C’est en faisant l’expérience de l’état fortement négatif qu’il découvre notamment Prunus au mois de mars de cette année-là. Son état d’âme était accompagné d’inflammations des sinus et de violentes migraines qui lui faisaient perdre la tête. Lorsqu’il eut préparé l’élixir floral, il en prit quelques gouttes et la douleur se dissipa presque immédiatement, lui indiquant la justesse de son choix.

Description de l’état Cherry Plum et indications

Bach résume ainsi les indications de Cherry Plum : “ Quand on a peur d’avoir l’esprit surmené, de perdre la raison, de faire des choses terribles que l’on redoute, que l’on ne veut pas faire et que l’on sait être mauvaises, mais qui viennent cependant à l’esprit et qu’on a l’impulsion de faire. ”

Cherry Plum : Un état de peur

Rappelons que cette fleur fait partie du groupe des états de peur. Il s’agit ici, avec Cherry Plum, de la peur de soi-même, de la peur de perdre le contrôle. Ceux qui sont passés par cet état le décrivent comme suit : “ J’ai l’impression de devenir fou, d’être devant un mur ”

Cherry Plum : Des impulsions irrésistibles

Une expression fréquente chez ceux qui ont longtemps souffert physiquement ou mentalement. C’est le cas des prisonniers de guerre qui sont restés longtemps enfermés, et de tous ceux qui ont été torturés, physiquement ou mentalement. “ J’ai parfois l’impulsion irrésistible de faire du mal à mes enfants ou à une personne proche ” “ Si le bébé continue à crier ou si les voisins ne se calment pas, je ne sais pas ce que je pourrais faire (de terrible) ”

Cherry Plum : Des tendances ambivalentes

Savoir que ce que l’on projette de faire ou que ce que l’on pourrait être amené à faire est fondamentalement mauvais, mais s’y sentir poussé, ne pas pouvoir se défaire de l’idée, comme si celle-ci s’imposait contre la volonté. Cela se présente même chez des personnes qui sont habituellement calmes et saines d’esprit. Cela arrive plus fréquemment lorsque ces personnes sont particulièrement fatiguées ou se sentent vidées, au bout du rouleau. L’ambivalence entre le besoin de repos, de sérénité et l’impulsion à vouloir commettre (ou seulement à ressentir la pulsion ou à penser à) des actes violents crée une tension insupportable. Il se creuse un énorme fossé entre ce que la personne souhaite vraiment (la paix et l’harmonie) et ce qu’elle ressent (le désir compulsif, non maîtrisé, de commettre un acte répréhensible). Elle se sent très mal, elle a peur. "Je me sens dans un terrible état de dépression ; j’ai l’esprit dérangé. Je ne sais pas où je vais et je ne vois plus d’issue." Le ressenti de personnes désespérées qui craignent de ne pas pouvoir sortir de leur état de dépression, qui sentent le contrôle de leur vie leur échapper. Le visage de ces gens révèle toujours une profonde angoisse ; ils n’arrivent pas à se remettre à flot, à se laisser porter par le courant de la vie.

Cherry Plum : Peur de passer à l’acte

“ Des impulsions violentes me passent subitement par la tête. J’imagine les pires choses en pensant à cette personne avec qui je règle mes comptes. J’ai très peur. Je n’éprouve normalement pas ce genre de sentiments ” “ Je sens que je perds la raison. J’ai peur de me suicider ou de tuer quelqu’un ” “ Je ne sais pas ce qui me retient de... Je vais faire un malheur ” Peur de passer à l’acte (violence sous toute forme, suicide ou meurtre), tout en étant conscient que ces actes ne sont pas la solution à leur problème, voire n’ont aucun sens. “ C’est plus fort que moi ; je n’arrive pas à me retenir ” “ Si je commence, je ne peux plus m’arrêter ” La peur de (faire, ressentir, penser) quelque chose, mais ne pas pouvoir s’empêcher de...(faire, ressentir, penser, dire) ce quelque chose. Comme si une force étrangère empêchait le sujet de faire ce qu’il veut vraiment.

De la naissance à l’acte sexuel : situations de grande tension

C’est le cas notamment dans des situations où la pulsion de vie est très forte : il peut être utile de donner Cherry Plum à la naissance, tant pour aider la mère à laisser aller, à couper le cordon, à se détacher d’abord physiquement de son enfant, que pour aider celui-ci à venir au monde : il n’a pas le choix, une force extérieure le pousse. Dans la sexualité, Cherry Plum peut aider les hommes qui ne peuvent se retenir, qui souffrent d’éjaculation prématurée ou, à l’inverse, les femmes qui se ferment ou se retiennent, qui ne parviennent pas à se laisser aller au plaisir. Cette fleur peut également aider ceux qui font spontanément des plongeons dans d’autres dimensions. De même, Cherry Plum sera utile dans les derniers moments de vie, tant pour celui qui part, que pour ceux qui restent. Pour le mourant, c’est le lâcher-prise, le grand départ, le grand saut ; pour les autres, c’est couper le cordon, c’est lâcher, laisser aller : il n’y a pas le choix. C’est la vie.

Etats compulsifs et peurs diverses

Compulsion également à se jeter sur la nourriture, la drogue, etc. Ou le contraire : boulimie / anorexie. Peur de devenir adulte chez certains adolescents, parfois même chez de jeunes enfants. Peur de rouler en voiture : la peur est ici de perdre le contrôle du véhicule, de la direction, du freinage, etc. Peur de ne pas pouvoir s’arrêter à temps, de commettre des fautes de conduite, tout en connaissant les règles. “ Les autres sont bien dans leur peau, moi pas ” Sentiment de différence et de non-acceptation de soi. Besoin d’une référence extérieure pour se raccrocher, pour se sentir bien. Cherry Plum est aussi l’anti- ras-le-bol. Chez l’enfant, Cherry Plum sera utile si celui-ci a une crise de violence, s’il se roule par terre ou casse tout et n’a manifestement plus le contrôle de lui-même. Le bébé qui hurle tant qu’il s’étouffe ou celui qui a des convulsions seront également apaisées par cet élixir.

Les symptômes physiques

peuvent être : le teint pâle, le regard fixe, de l’agitation, une élocution saccadée et nerveuse. Il est important de vérifier si ces personnes ne souffrent pas d’hypoglycémie (taux de sucre trop bas dans le sang) ou ne sont pas sous l’effet de médicaments qui pourraient modifier leur comportement, (calmants, antidépresseurs, etc.). Certains produits peuvent provoquer des réactions inadéquates, même aux doses normales, selon la constitution et les réactions de chaque individu. Il n’y a cependant aucun inconvénient à proposer une ou plusieurs fleurs de Bach, vu que celles-ci agissent à un autre niveau et n’interfèrent pas avec les molécules chimiques des médicaments. Chez l’animal, il peut arriver qu’il perde le contrôle (chien, chat, cheval, animaux exotiques, etc. ) et se mette à mordre, piquer, griffer, ruer, foncer à tort et à travers, comme un fou. Je n’ai pas de référence où Cherry Plum peut être appliqué à des végétaux, mais cela peut probablement exister.

Dans le complexe "Urgence"

Etat positif

Contrôle, équilibre, paix intérieure Chez les personnes au courage tranquille et à l’endurance dans toutes les situations.

Message

Les individus de type Cherry Plum ou qui ressentent cet état par moments doivent apprendre à lâcher le contrôle de l’égo, à lâcher prise et à faire confiance à leur nature spirituelle.

Affirmation

Même dans les situations extrêmes, je reste équilibré et je laisse agir mon être de l’intérieur.

Manifestation

Être capable de faire face avec courage à toutes les situations pénibles sans perdre le contrôle de ses émotions. Être en paix Lâcher prise Laisser couler le flux de la vie.

La fleur du calme intérieur : de la tension extrême... vers la détente.

Auteur : Eric Bach - ESH - Ecole de Santé Holistique - Bruxelles


 

Références :

BACH Edward, La guérison par les fleurs, Le courrier du livre, 1972

BARNARD Julian & Martine, Les élixirs floraux du Dr Bach, Le souffle d’or, 1990

CHANCELLOR Philip, Manuel des fleurs guérisseuses du Dr Bach, Le courrier du livre, 1988

RENARD Léon, La médecine de l’âme du Dr Edward Bach, Edition du Rocher, 1994

SALOMON Iona Sarah, Fleurs et santé, les Harmonisants de Dr Bach, Le souffle d’or, 1983

SCHEFFER Mechthild, Les fleurs du Dr Bach, Librairie de Médicis, 1997

Eric Bach - Article paru dans le n°98 (juin 1999) de "Nous Tous", revue de l’Association des Amis du Dr Edward Bach. ISSN 0153-8497. © Nous Tous 1999. Tous droits réservés pour tous pays.