Cure anti-tabac bio - novembre 2017

Logo radio RDL


Emission "En ligne Directe"
Thierry FEERY a reçu
Jacques DAVID
sur le thème
"La florathérapie
"


Nouveautés

Toutes les nouveautés

Lettre d'informations

Politique de gestion des courrielsVotre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer notre lettre d'information ainsi que des informations concernant les activités de notre site. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter.

Il y a fleurs de Bach et FLEURS DE BACH !

Comment trouver de bonnes fleurs de Bach ?

Devant la surabondance de marques proposées, dont le nombre augmente de façon exponentielle, deux questions permettront de faire un choix judicieux :

  1. Depuis quand cette société produit-elle des fleurs de Bach ?
  2. La production est-elle effectuée dans les règles de l'art ?

La première trouve facilement réponse. Il suffit éventuellement de poser la question à la marque concernée.

Je produis des fleurs de Bach depuis 2001 au sein de la SARL Jacques David. En tant que thérapeute, j'ai commencé à en produire en 1980 pour une diffusion gratuite en patientèle. Lorsqu'en 2001 j'ai dépassé ce stade confidentiel, je ne l'ai pas fait pour des raisons personnelles mais sous la pression d'un constat alarmant : la diminution de la qualité globale des fleurs de Bach ; constat effectué dans un contexte où j'étais obligé de prendre position publiquement ET de faire quelque chose pour remonter la qualité. Voir plus bas l'historique.

La deuxième question appelle quelques précisions. Elle est indissociable d'une autre question, "pourquoi de telles différences de prix", mais celle-ci est tellement facile à régler qu'elle n'appelle pas tout un chapitre : les patins à roulettes coûtent beaucoup moins cher qu'une automobile, mais les qualifier de "véhicule" serait abusif. Une société qui vous vend les patins 50% moins chers que l'automobile d'à côté... n'a pas beaucoup de respect pour l'acheteur potentiel.

Les fondations et la maison

Le Dr Bach est mort en 1936, avant l'invasion des pesticides. S'il a mis en garde contre les pollutions industrielles dans l'élaboration des fleurs de Bach, il n'a clairement pas pu mentionner les pollutions agricoles. Il est néanmoins évident que le cognac utilisé comme conservateur doit être biologique, impossible de faire des élixirs floraux valables autrement. Bien entendu, on n'a ainsi que les fondations de la maison : il est impératif qu'elles soient saines, sinon on n'aura pas de maison. Mais quand on a les fondations... on n'a toujours pas la maison. L'impérative condition n'est qu'une condition de base, l' "essentiel" reste à faire.

Il est donc préférable de privilégier les fleurs de Bach "bio". Sauf si vous connaissez le producteur et savez comment il travaille. En effet, le label bio dans le cas des fleurs de Bach consiste parfois à enfoncer une porte ouverte. Lorsque j'ai adhéré à un organisme certificateur, je n'ai strictement rien changé à ma production. Dans la mesure où tous les intrants sont bio, le résultat est bio... Mais, pour se prévaloir d'un label bio, la réglementation actuelle impose de payer un organisme certificateur chargé de le vérifier.

Changement de planète

Pas besoin de faire un trajet de plusieurs années-lumières pour changer de planète : nous l'avons fait sur une demi-siècle. Ce qui était simplissime à l'époque du Dr Bach ne l'est plus du tout. Dans les années 30 il suffisait d'éviter les déchetteries et les zones industrielles pour trouver des zones vierges à profusion. A l'heure actuelle les zones non polluées se comptent sur les doigts de la main.

Vibratoire, vous avez dit vibratoire ?

Pour un élixir fait par solarisation, il "suffit" de laisser agir le soleil pendant quelques heures. Si un seul petit nuage passe devant le soleil, il faut recommencer un autre jour. Autrement dit : on jette la moitié des préparations, rien que pour les conditions météo.

Il "suffit" de faire macérer les fleurs dans une eau de source de bonne qualité ET provenant du même biotope. Sans commentaire...

Il "suffit" de repérer les végétaux les plus valables sur le plan vibratoire. Petite remarque : le Dr Bach n'avait pas un profil standard. Ce qui lui paraissait évident demande peut-être un peu de pratique.

Les fleurs de Bach : réussir une mutation

Une trajectoire fulgurante

Lorsqu'Edward Bach meurt en 1936, il a mis au point 39 élixirs floraux correspondant chacun à un problème psychologique particulier. « Emporté comme une comète d'été à travers un ciel hors de saison »1, il a énoncé de façon fulgurante une méthode de soins qui change radicalement la donne. En effet il s'agit de rien de moins que : réharmoniser les émotions, sans effets secondaires.

De 1936 à 90, les 39 fleurs de Bach font régulièrement mouche. Les portraits sont pertinents, la fleur de Bach bien indiquée fonctionne. Pas d'effets secondaires, pas d'allergies, pas de toxicité. Un modèle d'élégance et d'efficacité pour régler ce qui constitue, si pas la totalité, en tout cas une bonne partie des plaies de l'humanité.

Lorsqu'en 1977 Suzanne Cheminade crée  « Les Amis du Dr Edward Bach », les fleurs de Bach sont inconnues en France. En accord avec Nora Weeks, collaboratrice directe du Dr Bach pendant toute la durée de ses recherches, elle décide de fonder une association pour faire découvrir chez nous cette méthode aussi efficace que surprenante. Il s'agit de faire en France ce que le Centre Bach d'Angleterre, géré par Nora Weeks, faisait outre-Manche.

En 1980, je réalise mes premiers élixirs minéraux et floraux, sans d'ailleurs me limiter aux 39 fleurs de Bach. A cette époque, différents chercheurs dans le monde ont prolongé les travaux d'Edward Bach, il est vrai sans avoir tous le même niveau de pertinence. Mais les élixirs Californiens de la FES (Flower Essence Society) mis au point par Richard Katz et Patricia Kaminski, sont un modèle du genre.

En 1985, sous le pseudonyme « Albuisse », Suzanne Cheminade effectue la traduction de « The Twelve Healers » d'Edward Bach, ainsi que le « Manuel des Fleurs Guérisseuses » de Philip M. Chancelor. Son décès l'empêchera d'en voir la parution qui aura lieu fin 1985 et en 1986.

En 1986, Jean Révillion succède à Mme Cheminade, celle-ci ayant de son vivant manifesté le désir qu'il lui succède. Il donne à l'association une grande ampleur en organisant des séminaires, congrés, et plusieurs colloques internationaux qui connaissent une large audience. Ceux qui ont connu Jean Révillion savent qu'il était doté d'un charisme exemplaire et de capacités d'organisation hors norme.

1987, les premiers Colloques Internationaux

En octobre 1987 Jean Révillion organise le premier « Colloque International de l'association des Amis du Dr Edward Bach » qui regroupe plus de deux cent participants en provenance de France, Belgique, Allemagne, Suisse et Italie.

En 1992 il organise le 2e colloque International dont le succès propulse l'association à à plus de 900 adhérents.
Ces colloques permettent à des thérapeutes expérimentés d'exprimer la quintessence de leur travaux et de leur pratique, faisant notablement progresser la compréhension des fleurs de Bach et ses rapports avec d'autres disciplines.

En mars 1999, selon le souhait de Jean Révillion et de l'ancien Conseil d'Administration, je reprends la présidence de l'association. L'objectif clairement formulé est de faire une ouverture à l'étude de nouveaux élixirs, tout en conservant pour modèle la rigueur dont a fait preuve le Dr Bach dans sa définition des 38 portraits. C'est cette rigueur qui a amené l'association à se focaliser sur les travaux du Dr Bach pour les approfondir. C'est cette même rigueur qui impose de comprendre que, si les « nouveaux » élixirs sont un ensemble un peu disparate, on ne peut toutefois soutenir valablement que la psychologie humaine puisse être réduite à 38 états d'âme.

Et par ailleurs, si les problèmes émotionnels déstabilisent le corps, l'inverse est également vrai. Notre époque, friande de pollutions de toutes sortes, nous le démontre quotidiennement.

Fidélité et Ouverture : vaste projet !

Par « ouverture » il fallait donc entendre certes : nouveaux élixirs. Mais également : resituer les élixirs dans une démarche plus globale, en étudiant de façon bilatérale les rapports du psychisme et du physique, en somme : l'énergétique Chinoise. Discipline qu'Edward Bach a entièrement passée sous silence pour une raison très simple : de son vivant elle était inconnue en Angleterre. Bien entendu il ne s'agit pas de faire un rapprochement superficiel. Il n'est pas question de construire à la va-vite un pont partant de nulle part pour arriver... n'importe où. Il s'agit au contraire de mettre au jour une véritable filiation, une parenté reposant sur des structures profondes du psychisme, certains diraient : des Archétypes. Sinon, autant laisser chacune des deux disciplines jouer son rôle de façon autonome. Il va de soi également que si l'on veut établir une vraie filiation, on ne peut pas rester piégé par une langue étrangère et antique, aussi respectable soit-elle. En l'occurrence : les idéogrammes Chinois. Une vraie filiation implique de se dégager des problèmes de traduction. Si la filiation est clairement établie, on doit pouvoir en parler en français de bout en bout.

En 2000, les Amis du Dr Bach se séparent du Centre Bach d'Angleterre, leurs options respectives étant par trop différentes. Il apparaît plus que jamais nécessaire de faire un retour aux sources et de redéfinir aussi bien la production d'élixirs qualitatifs, que l'ensemble de la démarche qui les sous-tend. Je constate, et ne suis pas le seul à faire cette constatation, que, à mesure que le nombre de marques de fleurs de Bach augmentent, leur efficacité moyenne diminue ; et que, parmi les « nouveaux élixirs », c'est-à-dire ceux qui décrivent des "fleurs" ne faisant pas partie des 38 de Bach, le portrait psychologique est parfois imprécis, voire inexistant. Et pour les élixirs minéraux cette situation est encore plus extrême. Je décide en 2001 de produire moi-même fleurs de Bach et élixirs minéraux, selon des critères d'élaboration « au moins aussi stricts » que ceux du Dr Bach, c'est-à-dire beaucoup plus, puisqu'en 1936 les pollutions agricoles, par exemple, n'existaient pas encore.

La dimension énergétique apparaît peu dans les descriptifs visibles sur ce site. Cela tient à la fois à la réglementation franco-Bruxelloise, qui interdit... à peu près tout. Et à la nécessaire simplicité requise par un site boutique. Néanmoins, ladite dimension transparaît ici ou là dans la description de certaines fleurs. La correspondance énergétique permet d'en compléter la compréhension. Le lecteur désireux d'approfondir est prié de se reporter à mon ouvrage « Yi King et fleurs de Bach » paru en 2004 aux éditions Le Souffle d'Or. Un ouvrage simplifié est en préparation.

Côté élixir minéraux, en attendant la parution de mon ouvrage sur la question, il ne m'était pas possible de déflorer le sujet sur le web. On trouvera donc un résumé des propriétés « habituellement disponibles », à charge pour le thérapeute d'effectuer un test crânien, kinésiologique, radiesthésique.  
Quartz Spectre et Pierre de Soleil sont des exceptions. J'en ai déjà décrit précédemment les propriétés et ce sont de véritables pierres angulaires. Ayant déjà publié sur le web les propriétés de ces deux élixirs, j'ai pu constater que le respect du travail d'autrui n'était pas encore une pratique courante, citer ses sources n'est pas un réflexe universel.

----------------------------

1. JG Ballard - Vermilion Sands. Ed